Chasse à la comète pour le week-end de Pâques !

Je n’avais pas du tout l’intention de faire cet article au départ. Faut dire que parler d’une comète invisible en ville et sans instruments me paraissait un peu inutile. Mais l’univers aime bien nous réserver quelques surprises et c’est le cas avec 252P LINEAR.

 

Pour la première fois en 250 ans, deux comètes nous ont frôlés à quelques jours d’intervalles. Évidement quand je dis « frôlé » c’est très relatif vu qu’elles étaient respectivement à 5,3 et 3,5 millions de kilomètres de la Terre. P/2016 BA14 PanSTARRS et 252P LINEAR de leur sexy petit nom seraient issues d’un même noyau de comète qui se serait cassé il y a un siècle lors de son passage proche du soleil.

 

Mais voilà que d’une comète de magnitude 10,4, 252P LINEAR passe tout à coup à 4,6 sur l’échelle. Pour faire simple, plus la magnitude apparente d’un objet est élevé, moins il est visible. Plus la magnitude diminue et passe en négatif et plus il est brillant. Pour vous donner un exemple, la pleine lune a une magnitude de -12,6 et l’oeil humain sans instrument, peut percevoir des objets à faible luminosité que jusqu’à environ +6. Et voilà donc que cette petite comète sans intérêt pour les amateurs comme nous, se voit multiplier sa luminosité par 200 !

 

Mon programme du week-end est maintenant tout chamboulé et à défaut de faire la chasse aux œufs, j’ai décidé de chasser la comète.


Pour l’observer à l’oeil nu, il vous faudra quand même plusieurs pré-requis :

  • Se lever tôt, au moins 1 à 2h avant le lever du soleil.
  • Avoir un horizon sud dégagé car elle ne sera pas très haute.
  • Avoir un ciel relativement épargné par la pollution lumineuse.
  • Une paire de jumelle peut s’avérer utile pour l’observer plus facilement.

A quoi vous attendre ?
Pas de queue comme ce fut le cas avec Catalina mais une petite boule verte un peu diffuse, comme une peluche de coton.

 

Problèmes majeurs :
Cependant les chances de l’apercevoir sont quand même assez faible pour plusieurs raisons.
La première étant la météo du week-end plus que capricieuse. Dans mon cas, nuages, pluie et humidité seront de la partie.
Le seconde, la lune sera très présente et lundi elle sera pile dans votre champs de vision.
La troisième, si vous habitez en ville, la pollution lumineuse doublée d’humidité fera encore moins bon ménage car la lumière se propage.
Et enfin la dernière, le soleil qui se lève va très vite éclaircir le ciel, il faudra donc se dépêcher de la trouver et en plus on change d’heure.

 

Où chercher ?
Plein sud, quelques heures avant le lever du soleil la constellation du Scorpion sera visible, ainsi que Mars, Saturne et Antares. La comète passera à proximité selon l’image ci-dessous. N’hésitez pas à vous servir des applications que je vous recommande dans mon article « Initiation à l’astronomie » pour vous repérer.

 

(Passage dans le ciel du 26 au 28 mars de 252P LINEAR)

(Passage dans le ciel du 26 au 28 mars de 252P LINEAR)

De mon coté, si la météo m’offre une fenêtre, je sortirais mon 50 ou mon 70mm et tenterais un grand champs. La comète n’ayant pas de queue, il est plus intéressant de la photographier dans son élément. Si vous voulez tenter l’expérience, il vous faudra un trépied, un objectif de 50mm maximum et une télécommande.

 

Mode manuel > Ouverture au max > Temps de pose entre 8 et 30 secondes > iso 800 > Mise au point.
A 8 secondes en 50mm vous n’aurez pas de filé mais il vous faudra peut-être faire plusieurs prises qu’il faudra assembler par la suite. A 30 secondes, vous aurez du filé sur vos étoiles mais plus de chance de voir la comète.

 

N’hésitez pas à me dire si vous l’avez vu et si vous l’avez photographié à poster votre image en commentaire !

Voilà, si je parviens à quelque chose, je posterais ma photo dans le portfolio ! Y a plus qu’à mettre le réveil et faire la danse du soleil 🙂

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •